Finance et Cyber attaque: quand les pirates informatiques s’en prennent aux géants

On aura tout vu avec ces maudits pirates. Il a été officiellement annoncé récemment que le JP Morgan Chase, un Géant dans le domaine de la finance faisait partie des institutions financières qui a été la cible des cybers pirates. Pour être plus précis, Le JP Morgane Case est la première banque Américaine en termes de volume d’actifs. Et encore, le JP Morgane n’est pas le seul dans la liste mais il y a toute une flopée derrière lui.

banqueassur96

Des gens extrêmement brillants.

Imaginez un peu le système et politique de sécurité qu’une banque doit adopter pour se protéger. Surtout quand il s’agit d’institutions financières qui ont une telle ampleur. Déjà, chez soi, afin de s’assurer d’une meilleure qualité pour sa connexion internet, chacun fait de son mieux pour sécuriser son wifi. Et oui ! C’est sûr que les équipements informatiques utilisés dans de telles Entreprises sont les tops sur le marché : et que le personnel qui constitue l’équipe informatique a été sélectionné suite à une série d’épreuve drastique afin de s’assurer d’avoir les meilleurs candidats possible.

La motivation des pirates.

Jusqu’à maintenant, aucune information officielle ne relate les raisons exactes de ces attaques. Est-ce pour vols, ou pour les petits cracs anonymes qui veulent démontrer qu’ils sont aussi capables de faire des prouesses jusqu’à pirater les plus grandes institutions financières qui jouent un rôle primordial dans le domaine des affaires et qui régulent à eux seuls l’économie mondiale, ou encore il y a une tierce partie qui cherche juste à nuire ?

Implication de puissance étrangère

Il a été dit que l’implication d’une puissance étrangère n’est pas à exclure, en l’occurrence la Russie, qui veut « se venger » des sanctions infligées par les pays de l’occident à son encontre face à sa position plus d’ambiguë sur le dossier Ukrainien.

Une des raisons qui a été invoqué aussi est que la Russie qui veut démontrer son statut de grande puissance qui peut frapper là où il est quasiment impossible de frapper. En effet, méditons un peu sur la situation.

Est-ce que les méninges seules peuvent suffire pirater une banque ? Oui tout est possible mais peu probable, surtout avec une telle célérité et importance. Il est à envisager que pour pouvoir introduire dans le système de telles institutions, il faut d’abord du matos, beaucoup et du « vrai » ! Alors il est possible qu’il y a une entité qui finance les pirates à parvenir jusqu’à leur fin.

La clientèle n’est plus en sécurité

Mais quoi qu’il en soit, ce sont les clients des banques qui sont parmi les premières victimes. Alors Messieurs de la Police, bougez-vous et arrêtez nous ces bandits !